TPMP: scoop! Un chroniqueur arrêté par la police et mis en garde à vue!

  • 19, novembre 2020 à 16h41
  • Deborah Attias
TPMP

À chaque fois, TPMP bat des records d’audience. Du reste, Cyril Hanouna s’entoure d’une équipe atypique. Pourtant, pour une, c’est le drame !

TPMP dans la tourmente

Une émission pas comme les autres

Depuis qu’il existe, TPMP arrive à rassembler. En effet, en coulisses, Baba fait tout ce qu’il peut pour trouver des chroniqueurs qui font la différence. S’il n’hésite à inviter des officiels, il fait également participer des gens de la société civile. Et parfois, cela donne lieu à des débats assez houleux. D’ailleurs, il est fréquent d’en voir des extraits dans des bêtisiers ou partagés en masse sur les réseaux sociaux.

En ce moment, l’ambiance n’est pas à la fête sur le plateau de TPMP. Et pour cause, à cause du couvre-feu et du second déconfinement, les rires du public disparaissent. De plus, les chroniqueurs doivent absolument respecter un protocole sanitaire strict. En ce qui concerne les mesures prises, elles divisent totalement l’opinion. Ainsi, Baba décide d’en faire l’un des axes majeurs de ses prochaines émissions. Mais tout ne va pas se passer comme il l’aurait espéré.

Attention, voilà la police !

Lorsque Raymond de TPMP prend la parole, il n’y va pas par quatre chemins. En effet, il estime que l’État fait une différences énorme entre les stars et les gens comme lui. Laissé par l’attitude irresponsable de certains artiste, il dézingue Camille Lellouche ou encore Nicolas Bedos. “Ils n’ont pas fait de messages pour dire : ’Attention, quand on va se déconfiner, mettez vos masques parce qu’on va le payer plus tard !’ Ils se plaignent maintenant ! Il fallait faire les messages aussi avant.”  Pour l’instant, les intéressés ne l’ont pas encore répondu, mais ça ne serait tardé !

Furieux, le chroniqueur de TPMP n’en reste pas là. La police fait également les frais puisqu’il va raconter une histoire qui va surprendre tout le plateau. Victime de calomnies, il brise le silence sur les fauteurs de troubles “ils appelaient la police pour dire ‘il y a un mec qui fout le b*rd*l (…) il faut vite l’intercepter, il a un camion blanc, il donnait mon immatriculation, je ne comprenais pas quand je voyais débarquer les flics.” Effectivement, ça aurait pu mal finir puisqu’il avoue avoir été interpellé de nombreuses fois !

Heureusement, il sait qu’il peut compter sur le soutien des fanzouzes et de Baba en personne. Toujours là pour les membres de son équipe, il a prouvé qu’il les prenait sous son aile. Un vrai soulagement pour Raymond ! Donc, il continuera longtemps à nous raconter ce genre d’anecdotes ainsi que ses colères. Pourvu que ça dure !