The Voice: accusé de viol, ce candidat risque d’avoir de sérieux ennuis ! récit glaçant de la victime

The Voice

C’est le choc! Nos confrères de Néon rapportent le témoignage édifiant d’une victime d’un candidat de The Voice. Que s’est-il passé ?

L’image de The Voice ternie

Quelle stupeur !

L’histoire va faire du bruit dans le monde de la télévision, et plus spécifiquement, de la chanson. En effet, depuis dix ans, The Voice déniche les talents de demain. Grâce à son jury, les participants peuvent réaliser leurs rêves de vivre de leur passion. Amir, Louane, Slimane, Kendji Girac, on ne compte plus les révélations que ce programme nous a fait connaitre. C’est lors de la promotion de ce dernier que Spleen va faire son apparition. Les fans du télé-crochet s’en souviennent puisqu’il a réussi à atteindre les portes du premier prime. Éliminé à ce moment-là, son entraîneur Mika était pourtant en-chanté de l’avoir mis dans la lumière.

À lire les passages de la plainte déposée par Margot, nous avons la nausée. Tout d’abord, elle raconte les circonstance de la rencontre avec l’artiste. Sa stratégie semble tellement rodée qu’elle met des frissons à tous ceux ont vu Spleen dans The Voice. L’objectif est simple et banal : prendre un café et faire quelques clichés d’elle. Cependant, le rendez-vous va rapidement tourner en cauchemar éveillé. Même si elle avait pressenti le danger, la victime est tombée dans le piège.

La double peine

Dès que les flashs crépitent, le candidat de la promotion The Voice 2014 en profite pour en savoir davantage sur elle. Gênée par ses questions, elle essaie d’y répondre vaguement. Soudain, il passe à l’action. “Il a tenté de m’embrasser. J’étais scotchée au sol, je ne pouvais même pas bouger les pieds, je mettais juste le buste en arrière en faisant ‘non’ de la tête. Il a recommencé cinq fois, six fois, avec des regards méprisants, en m’attaquant sur mon manque de liberté, en disant que j’étais fr*g*de ou g*y.” Aussi, elle n’a pas d’autre choix que de se laisser faire. Sur son visage, elle ne manifeste aucun kif mais cela ne le freine malheureusement pas. 

Aussi, lorsqu’il lui ordonne d’aller dans son souplex, elle découvre l’antichambre de l’enfer. Sur le sol, il y a des photos de femmes sans vêtements dans des positions plus que subjectives. Et force de constater est qu’il veut également la mettre sur son tableau de chasse au sens propre comme au figuré. “‘Il était au-dessus de moi et il mettait son coude à gauche de ma tête pour me forcer à regarder vers son appareil photo qui était à droite.” D’ailleurs, dernier détail qui prouve de la véracité des événements, fier de ce qu’il a accompli, l’homme lui aurait envoyé une image des faits qui lui sont reprochés. Le monde à l’envers.

Margot est loin d’être un cas isolé. Sur la plateforme MusicToo qui répertorie les cas dans l’univers fermé de la musique, d’autres victimes dénoncent les pratiques de Spleen. Anonymes, elles ont encore peur des représailles. Pour l’instant, par le biais de ses avocats, l’homme nie tout en bloc. Mais pour combien de temps encore ?


Avatar

Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.