Karl-Heinz Rummenigge (président de l’Association européenne des clubs) a prévenu que les clubs européens de ne “paieront pas la facture” d’un déplacement de la Coupe du Monde 2022 du Qatar en hiver. Les équipes du Vieux Continent ne devraient pas supporter la note financière, que la légende du football allemand suppose importante.

Rummenigge a déclaré, lors d’un sommet sur l’économie du sport, que “Si c’est une volonté très forte et partagée par les parties prenantes, la Fifa, l’UEFA, la FIFPro (syndicat international des joueurs professionnels, ndlr)… Nous sommes prêts à discuter, mais à une seule condition: qu’il n’y ait pas de dommages pour les clubs” Un problème de plus pour le Qatar après que plusieurs dirigeants de la FIFA se soient prononcé pour un changement de pays pour l’organisation de la Coupe du Monde en 2022.

Une “task force” de la FIFA étudie la possibilité de déplacer les dates d’organisation de la Coupe du Monde pendant l’hiver européen, pour éviter les températures estivales très élevées, plus de 50 degrés, dans les pays du Golfe.

Pour conclure son intervention Karl-Heinz Rummenigge a été particulièrement clair sur son refus a mettre en place une Coupe du Monde en dehors des dates prévues a son origine “S’il y a un changement en passant de l’été aux mois de novembre à janvier, cela aura un impact sur notre business et notre calendrier. Et la facture à la fin ne peut pas être payée par les clubs. Nous ne sommes pas prêts à ça”, défendant les intérêts des 204 clubs membres de son organisation.

Qatar 2022 : 3 dates en débat

La FIFA a organisé une “task force” consacrée à l’épineuse question de la date de la Coupe du monde 2022. Cette task force est composée des clubs et ligues européens, de fédérations et du syndicat international des joueurs, la FIFPro, son objectif est de repenser l’organisation de la Coupe du Monde au Qatar en raison des chaleurs caniculaires en été, malgré les assurances du Qatar en matière de stades climatisés. 3 dates alternatives on été proposé par cette commission dans un communiqué “les options de janvier/février 2022 et novembre/décembre 2022 ont été soumises comme solutions de rechange à juin/juillet 2022 après les réactions initiales.” C’est ici que les clubs européens rentrent en conflit avec la FIFA car cela couperait en deux les champions et la lucrative Champion League. Une organisation sur la période novembre/décembre 2022 serait peut-être une solution mais actuellement chaque campent sur ses positions.

PARTAGER