Vacances scolaires : prolongées, décalées, annulées… Où est la vérité?

Vacances scolaires Covid-19 : prolongées, décalées, annulées… Où est la vérité?
© CHRISTOPHE PETIT TESSON / GETTY IMAGES

Les vacances scolaires donnent lieu à débats entre les scientifiques et les membres de l’État. Or, plus on attend, plus la colère monte.

Des vacances scolaires dignes d’un cauchemar !

Un vrai casse-tête !

Depuis toujours, trois zones définissent la date des vacances scolaires. En fonction de son lieu d’habitation, on sait d’avance lors de quelles semaines les enfants seront en dehors de l’école. Pour les parents, il suffit alors de se calquer plus ou moins à ce planning. D’ordinaire, le mois de février est réservé aux sports d’hiver. Hélas, depuis un an, l’accès est limité voir totalement interdit. La propagation du coronavirus ainsi que des variants inquiète énormément les autorités. Dès lors, plusieurs plans sont sur la table. Or, Footix constate qu’à chaque fois il y aura une partie qui sera forcément lésé dans l’affaire. Comment faire pour arriver à contenter tout le monde sans mettre en péril les hôpitaux ?

Déjà à la Toussaint, le second confinement avait démoli le moral des Français. Plus souple que le premier, on avait assisté à un pseudo-classement des commerces en fonction de leur utilité à la nation. Heureusement, une majorité d’entre eux connaissait le principe du Click and Collect. Donc, ils ont pu renouveler l’expérience. Cependant, certains établissements ont toujours porte close et les bilans comptables sont catastrophiques. Alors qu’ils comptaient sur une réouverture pendant les vacances scolaires, le couvre-feu à 18 heures achève leurs maigres espoirs. Que va-t-il se passer dans les prochaines semaines ? Footix fait le point sur tous les scénarii !

Un engrenage incroyable

Le conseil scientifique était clair. Il fallait profiter de l’approche des vacances scolaires pour vider les écoles. La menace d’un troisième confinement a plané pendant plusieurs jours au-dessus de nos têtes. Or, pour le ministre de l’Éducation National, pas question de faire davantage progresser les chiffres du décrochage scolaire. Le premier confinement a laissé des traces des tous petits jusqu’aux jeunes futurs actifs. De plus, la dépression s’installe chez les étudiants. Ils ne supportent plus de ne plus se rendre sur les bancs de l’université et d’échanger de visu avec leurs camarades.

Alors, quelle est la solution idéale ? Faut-il prolonger la zone B et la zone C d’une semaine afin que les enfants restent le plus longtemps possible éloignées de ces clusters à ciel ouvert ? Doit-on limiter les déplacements entre les régions ? Est-ce qu’il y a un risque que le couvre-feu démarre plus tôt ? Quant au vaccin, après les craintes de sa soi-disant dangerosité, les critiques pleuvent sur la politique de logistique européenne. Décidément, Footix n’aimerait pas être à place des décisionnaires. Suite au prochain épisode…


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.