Philippe Etchebest: en plein tsunami judiciaire, FACE À LA JUSTICE il brise le silence!

Philippe Etchebest: en plein tsunami judiciaire, FACE À LA JUSTICE il brise le silence!

Trop c’est trop ! Pour Philippe Etchebest, l’année 2020 a été une catastrophe sur tous les plans. Même son projet risque de tomber à l’eau.

Philippe Etchebest va-t-il s’en sortir ?

Le virus, casseur de rêves !

Aux premières heures de 2020, le monde se réveille avec la gueule de bois. Mpême chez Footix, on commence à comprendre qu’une étrange maladie sévit en Asie. À l’époque, les autorités tentent de rassurer. Malheureusement, la réalité va bientôt les rattraper et devenir un vrai cauchemar. À peine deux mois après, les Français vivent leur premier confinement. De mars jusqu’à la mi-mai, tous les commerces non essentiels sont fermés au public. Vu l’enfer des hôpitaux ainsi que la pénurie de matériel nécessaire, tout contribue à accroître cette psychose infernale. De son côté, le chef Philippe Etchebest tente une stratégie pour continuer à exercer son métier.

Se voulant le porte-parole des restaurateurs, il va un peu à peu perdre son sang-froid. À la sortie du premier épisode de confinement, tout le monde pensait que la pandémie est terminée. Malheureusement, une seconde vague arrive à l’automne et emporte avec elle tous les espoirs des professionnels. Pour les restaurateurs, ce coup de bambou est de trop. Déjà agonisante, leur situation professionnelle mute en faillite. Du reste, Philippe Etchebest déplore que certains préjugés aient la dent dure contre son métier. Malgré le respect du protocole sanitaire, il aurait encore interdit d’ouvrir leurs portes au public. La vente à emporter ainsi que les aides du gouvernement ne suffisent plus. Pire que Titanic, Footix constate que le navire France sombre.

La goutte d’eau !

Alors, comme pour se consoler, Philippe Etchebest décide de se lancer corps et âme dans son nouveau projet. Au moins, s’il est autorisé à ouvrir en janvier, il pourra accueillir du monde dans deux endroits différents. Impatient, voici comment est décrit les coulisses de ce grand événement ” Il y aura deux choses : en bas une restauration accessible, qui proposera des plats issus de la tradition française (pot-au-feu, blanquette de veau, bourguignon…) avec de la ‘pâtisserie grand-mère’, sur place ou à emporter le midi, et en salon de thé l’après-midi. Et au niveau au-dessus, un restaurant gastronomique pour 25 personnes, avec un objectif d’obtenir des étoiles”

Malheureusement, il ne s’attendait certainement pas à ça ! Comme le rapporte Footix dans cet article, le couperet judiciaire s’interpose et interdit à Philippe Etchebest de continuer ses travaux. Le règlement d’urbanisme bordelais est très clair. Il stipule qu’il  faut “conserver ce qui peut l’être et ne surtout pas démoli.” Or, comme le prouve la photo ci-dessus, c’est bien trop tard ! Suite au prochain numéro…


Avatar

Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.