Fortement moquée “laminée” dans ONPC, Laurence Boccolini en pleure encore …

  • 16, septembre 2020 à 9h02
  • Marie P.
Fortement moquée "laminée" dans ONPC, Laurence Boccolini en pleure encore …

Laurence Boccolini, invitée par les journalistes de Sud Radio est revenue sur sa participation à l’émission On n’est pas couché sur France 2 en 2008.

Elle a été fort malmenée pendant sa prestation et dit encore pleurer des critiques acerbes qu’elle avait reçues à l’époque.

Laurence Boccolini reprend l’émission Mot de passe sur France 2 et à cette occasion, elle a accordé de nombreuses interviews dans les médias afin de parler de son actualité.

La maman de Willow est revenue dans le magazine Gala sur les critiques des internautes qu’elle vit mal mais aussi une critique assez acerbe d’Eric Naulleau dans On n’est pas couché, en 2008.

A cette époque, elle venait de sortir son ouvrage Puisque les cigognes ont perdu mon adresse, sur son envie d’avoir un enfant et elle venait en faire la promotion sur l’émission de Laurent Ruquier mais le chroniqueur Eric Naulleau n’a pas été tendre avec l’animatrice phare du Maillon Faible.

“Je me suis fait laminer, et j’avoue que je le regrette un peu”, a-t-elle confié à l’antenne de Sud Radio, ce lundi 14 septembre.

Puis, Laurence Boccolini, en sortant des studios de l ‘émission du samedi soir, à l’époque,  s’est effondrée en larmes, et en pleure encore aujourd’hui, toujours pas remise de ces attaques frontales…

“On pleure, on pleure encore, même maintenant,” précise-t-elle sur Sud Radio.  Et d’ajouter “C’est une chose qui vous arrive devant des millions de gens, c’est compliqué. Vous vous dites qu’on va vous appeler et qu’on va s’excuser parce que c’est quand même grave ce qui vous arrive. Et puis j’ai eu tendance à mettre un chapeau au-dessus…”

Laurence Boccolini: Une blessure à vif

 

Laurene Boccolini,  elle aussi à l’époque plutôt sèche et direct dans l’émission « Le Maillon faible », avec les candidats  tente aujourd’hui d’accepter ces moment passé douloureux  : « J’ai décidé, comme je fais beaucoup, de dire : “C’est arrivé, ça ne m’a pas fait mal”,” a-t-elle expliqué. Et d’admettre : “C’est sorti quelques années plus tard où je me suis aperçu que ça avait laissé une très grosse trace. »

Selon l’animatrice, elle se laisserait moins faire aujourd’hui …

“Aujourd’hui, si ça arrivait ; je me lèverais, je m’en irais, je ne me laisserais pas défoncer comme ça. Parce que c’est ce que j’ai laissé faire. Je ne me suis pas respectée ce soir-là”, conclut-elle fermement.

Eric Naulleau avait été Assez dur avec elle à l’époque, il  lui avait reproché de trop  exposer sa vie intime. “Il n’y a plus de vie privée, plus de zone d’ombre. Ça m’a embarrassé. Vous en rajoutez tellement dans le pathos que je trouve ça de mauvais goût. J’ai été choqué“, avait balancé le chroniqueur, sans vergogne.

La productrice Catherine Barma a souhaité visiblement exposer en gros plan les larmes de l’invitée. “(Au travers du casque du cadreur, ndlr) j’ai entendu la productrice dire ‘Rapproche-toi d’elle, elle chiale’. J’ai vu une boîte de Kleenex arriver sous mon nez, je me disais ‘Ne pleure pas, ne pleure pas, tu n’as jamais pleuré à la télé, il ne faut pas pleurer’. Mais ça sortait tout seul“.

Laurence Boccolini était totalement décontenancée face à cette expérience qu’elle n’a toujours pas comprise : “Je ne savais pas ce que je faisais là en fait ; je venais présenter un bouquin où j’expliquais une expérience (…) et je me faisais démonter, et je ne comprenais pas pourquoi“.