L’Arabie Saoudite est de retour sur une scène planétaire après 12 ans, et l’ancien entraîneur de La Roja espère ruiner la fête de la Russie de Poutine.

Les équipes de la Russie et l’Arabie saoudite s’affrontent dans le match d’ouverture de la Coupe du monde de Russie 2018 qui se tiendra au stade olympique Luzhniki dans la ville de Moscou.

Les deux équipes sont en tête du Groupe A et savent qu’il sera essentiel de commencer le tournoi par une victoire, car elles ont d’autres rivaux de haut niveau (Uruguay et Egypte) au premier tour.

Sous la houlette de l’ancien sélectionneur chilien Juan Antonio Pizzi, l’équipe arabe est arrivée en finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2006, avec l’espoir de réussir malgré une défaite 2:1 contre l’Allemagne et une défaite 3:0 en amical contre le Pérou en Suisse.

Cependant, l’équipe de Santa Fe a montré une amélioration contre les Teutons.

Malgré ce qui précède, Macanudo se dit calme avant les débuts de jeudi. “Nous sommes prêts et n’avons pas peur d’affronter cette Coupe du Monde”, a déclaré l’entraîneur aux médias après la séance d’entraînement.

“Celui qui fait le moins d’erreurs gagnera la journée. Notre attention doit être sur le terrain et non sur le terrain et non dans l’atmosphère de la cérémonie d’ouverture”, a déclaré le milieu de terrain, Abdullah Atif, sur le même sujet.

Il faut rappeler que les Saoudiens ont terminé 28ème du championnat en 2006, après deux défaites et un nul dans le Groupe H, se qualifiant invaincu en Coupe et ne concédant qu’un seul but en six matches pour finir en tête du groupe.

Cependant, leur meilleure performance a été à USA 1994, où ils ont atteint les huitièmes de finale. Cette fois, les Arabes ont joué neuf matches amicaux dans la course à la Russie, où ils ont perdu cinq, un nul et trois victoires.

PARTAGER