L’Espagne affrontera l’Iran à Kazan mercredi, à la recherche de trois points essentiels pour se qualifier pour la phase de groupes, après un nul 3:3 contre le Portugal et la critique de David de Gea, devenu le bouc émissaire de la défaite.

Cette rencontre aura lieu le mercredi 20 juin à 20 heures à la Kazan Arena de Moscou et sera diffusée sur Bein Sport 1, chaîne du groupe beIN Sports, qui possède l’intégralité des rencontres de la compétition. Un match que vous pourrez aussi suivre via internet sur le player beIN Sports Connect.

“Nous ne doutons pas, il ne doute pas”, a déclaré l’entraîneur Fernando Hierro après le match contre le Portugal, où la grave erreur de De Gea a été le deuxième but du Portugal.

Les critiques et les débats sur l’aptitude ou non du gardien espagnol ont marqué les jours précédant le match contre l’Iran, mais Hierro, qui a été appelé de toute urgence à prendre la relève après le renvoi de Julen Lopetegui, a clairement indiqué que De Gea défendra le but contre l’Iran.

“Nous sommes une famille et nous n’allons pas laisser derrière nous l’un des nôtres”, a déclaré Hierro, qui est également clair que “les athlètes ont besoin de confiance.

Carvajal, le doute
Au cours des dernières heures, c’est toute l’équipe espagnole qui s’est chargée de marquer le but espagnol et d’envoyer des messages de confiance avant ce match sans précédent entre les deux équipes. Mais lorsque les joueurs entreront sur le terrain de l’arène de Kazan mercredi, De Gea saura sans aucun doute qu’il sera sous les feux de la rampe lors d’un match crucial pour le “Rouge”.

Après le match nul contre le Portugal, l’Espagne affronte l’Iran, leader du groupe après une victoire 1:0 sur le Maroc, qui doit s’imposer pour se qualifier pour l’une des deux premières places du Groupe B afin de se qualifier pour le tour suivant.

Le seul doute pour Hierro semble porter sur le latéral droit, où Dani Carvajal pourrait réapparaître après avoir surmonté son inconfort musculaire.

Le défenseur du Real Madrid s’entraîne avec le groupe depuis dimanche et semble prêt, mais l’entraîneur espagnol qui attendra l’entraînement à Kazan pour prendre une décision finale.

La défaite 1:1 du Brésil face à la Suisse et la défaite 1:0 de l’Allemagne face au Mexique ont alerté les “Rouges”, qui n’ont pas l’intention de compter sur l’Iran. “C’est une Coupe du Monde, personne ne va vous donner quoi que ce soit, vous devez donner 200%”, a déclaré le milieu de terrain Francisco Alarcón, “Isco” pour qui l’Iran sera un match très important qui décidera de notre avenir en Coupe du Monde et nous devons être très concentrés”.

Pas de “super noms”.
Et ce, d’autant plus que l’enthousiasme des Iraniens, qui, après une surprise lors de leur premier match de Coupe du Monde de la FIFA, resteront impatients de poursuivre leur route, sachant qu’une victoire leur garantirait pratiquement une place en huitième de finale.

“Je m’inquiète pour les 23 joueurs espagnols. Je ne veux pas parler d’Isco, Iniesta, Asensio, je peux vous donner tous les noms. Nous n’avons pas les super noms, mais ensemble, nous pouvons faire des choses super”, a déclaré Carlos Queiroz, le DT iranien, mardi, lors d’une conférence de presse à l’arène de Kazan.

L’entraîneur portugais, qui a perdu il y a huit ans en huitième de finale contre les “Rouges” lorsqu’il a mené le Portugal à la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud (1:0), cherchera à se venger à Kazan. Queiroz a construit un Iran basé sur la solidité défensive pour chercher ses chances en contre-attaque et tout semble indiquer qu’ils resteront fidèles à ce style contre l’Espagne, en s’accroupissant derrière et en sortant à toute vitesse en profitant de l’échec du rival.

“S’il y avait une formule magique pour arrêter l’Espagne, un million d’euros serait trop peu pour le payer. Nous ne pouvons pas nous concentrer sur l’Espagne, nous devons penser à nous-mêmes. Aucune équipe n’est parfaite et c’est la magie du football”, a déclaré l’ancien entraîneur du Real Madrid (2003-2004).

Alignements probables :
Espagne : De Gea ; Carvajal (ou Nacho), Piqué, Ramos, Jordi Alba ; Busquets, Koke, Iniesta, Isco, Silva et Diego Costa. DT : Fernando Hierro.

Iran : Beiranvand ; Rezaian, Cheshmi, Pouraliganji, Hajsafi ; Ebrahimi, Jahanbakhsh, Ezatolahi, Shojaei, Ansarifard et Sardar Azmoun. DT : Carlos Queiroz.

Arbitre : Andrés Cunha (URU)

PARTAGER