Le Real Madrid, par une déclaration, a confirmé que leur nouvel entraîneur sera Julen Lopetegui. L’actuel entraîneur de l’Espagne quittera la RFEF à la fin de sa participation à la Coupe du Monde 2018 en Russie pour rejoindre un nouvel entraîneur blanc. Le technicien basque avait renouvelé avec le corps présidé par Luis Rubiales juste avant son voyage à Krasnodar. C’était, en fait, l’une des premières décisions prises par le nouveau président.

La spéculation sur le successeur de Zidane est donc terminée. Madrid a pris un entraîneur contrastée, avec un passé à la maison à la fois comme joueur, comme il était un canterano, et comme entraîneur, car avant de commencer son temps dans la fédération espagnole, il faisait partie du personnel sportif du club et a été entraîneur du Real Madrid Castilla. C’est aussi, curieusement, un ancien joueur de Barcelone. C’est là qu’il a rencontré Cruyff.

Madrid a annoncé avant la Coupe du Monde l’arrivée de Lopetegui, qui dans les compétitions de clubs n’a qu’un passage par Porto comme un passé remarquable. Il a duré une saison et demie sur le banc des dragons, dans la première année, il a été deuxième de la ligue portugaise derrière Benfica et a atteint les quarts de finale de la Ligue des Champions. La seconde a été rejetée au milieu de l’année. En outre, il s’est impliqué avec les équipes de jeunes espagnoles avec beaucoup de succès, remportant les titres européens U-19 et U-21.

Ces qualifications l’ont aidé à prendre les rênes de l’équipe nationale senior après l’UEFA EURO en France, lorsque Del Bosque a démissionné. Le Gipuzkoan a réussi à retrouver le style de l’équipe, qui avait été brouillé ces derniers temps avec son prédécesseur, et à qualifier brillamment l’équipe pour cette Coupe du Monde en Russie. C’est là que votre temps avec La Roja se termine. Cela ne fait pas longtemps, mais cela a suffi à renforcer sa position d’entraîneur sur la scène internationale. L’équipe est entrée dans la compétition après tout, sauf un match nul contre l’Italie.

PARTAGER