Le mercato estival 2014 qui a démarré en juin dernier a clos ses portes ce lundi 1er septembre. Comme en 2013, le marché des transferts a été particulièrement animé avec un montant total qui avoisine les 2 milliards d’euros. Les clubs de football professionnels d’Europe n’ont pas hésité une fois encore pour recruter de nouveaux joueurs afin de renforcer leur effectif malgré le fair-play financier qui leur est imposé par la nouvelle règlementation.

Certains clubs limité par le dispositif du fair-play financier

En dépit du fait que ce mercato estival 2014 ait été très animé, certains clubs n’ont pas été très actifs à cause du fair-play financier. C’est le cas notamment du Paris Saint-Germain qui ne devait pas dépasser les 60 millions d’euros pour ses recrutements. Les Parisiens n’ont déboursé que 50 millions d’euros pour s’attacher les services de David Luiz, le jeune défenseur brésilien de Chelsea.

Une régression de la Ligue 1 par rapport à l’an dernier

Classée 3è sur la scène européenne en matière de transferts, la Ligue 1 rétrograde à la 5è place. Les contraintes imposées au Paris Saint-Germain et à Monaco peuvent expliquer une telle évolution. En effet, ces deux clubs français ont été assez modestes sur le marché en dépensant respectivement 50 millions d’euros et 24 millions d’euros.

La Premier League conforte sa position de premier championnat européen

Manchester United bat le record des dépenses sur le marché des transferts cet été avec un montant de près de 190 000 000 millions d’euros. Pour venir le milieu offensif argentin Angel Di Maria par exemple, les Mancuniens ont déboursé la somme de 75 millions d’euros. Les autres clubs importants comme Manchester City, Liverpool, Arsenal ou encore Chelsea ont été également très actifs. Ainsi, avec plus de 900 millions d’euros de dépense, le championnat anglais conserve sa première place en Europe.

PARTAGER