Après le PSG, l’autre riche de la Ligue 1 dans le viseur. Monaco et 6 autres clubs européens (Liverpool, l’Inter Milan, l’AS Roma, Besiktas, le Sporting Portugal et Krasnodar) ont été prévenu aujourd’hui par l’UEFA de l’ouverture d’une enquête pour vérifier que les équipes avaient bien respecté le principe du Fair Play financier récemment mis en place par un certain Michel Platini.

Le FPF (pour les intimes) est une mesure phare de l’UEFA qui est entrée en vigueur en 2011, elle a pour but d’améliorer la santé financière des clubs de football européen (suite à un effroyable audit) en leur imposant un certain équilibre financier (en fait 45 millions d’€ de perte maximum pour cette saison, 30M d’€ pour les 3 prochaines) sous peine de sanction. Le PSG des richissimes qataris, a par exemple, été sévèrement sanctionné en mai dernier avec l’obligation d’insérer 5 joueurs formés localement dans sa liste de 21 (au lieu de 25) pour la Ligue des champions et à une amende de 60 millions d’euros pour avoir enfreint les règles.

L’ASM, pourtant peu dépensier

Monaco, contrairement aux parisiens, a beaucoup vendu au mercato estival (James au Real Madrid pour 90M d’€, Falcao en prêt à Manchester, Riviere à Newcastle pour 8M, Abidal direction Olympiakos) et peu acheté (seul Bakayoko a coûté plus de 3M d’€), ce qui a donc logiquement baissé sa masse salariale et augmenté son cash. Il ne sait pourtant pas encore si ses efforts ont été utiles. Le club doit d’ailleurs faire parvenir des informations complémentaires concernant ses bilans financiers à la fin du mois de novembre.

Le fameux mécène russe du rocher, Dmitry Rybolovlev, qui ne souhaitait plus investir dans le club après un divorce coûteux ne devrait pas être spécialement mécontent de cette nouvelle.

PARTAGER