Les stades de la coupe du monde 2022

Pour la 22ème édition de la Coupe du Monde 2022, la FIFA a choisi comme lieu le Qatar. Cinq pays s’étaient portés candidats pour l’organisation de cet évènement : l’Australie, le Japon, le Qatar, la Corée du Sud, ainsi que les États-Unis.

La Coupe du Monde 2022 débutera le 21 novembre, et se terminera le 18 décembre 2022, jour de la fête nationale du Qatar. Ce choix du Qatar fait couler énormément d’encre, et une véritable polémique autour du pays organisateur de la Coupe du Monde 2022 a eu lieu dès que l’annonce a été faite.

Nombreuses sont les raisons de ces critiques, et une Coupe du Monde quelque peu hors norme nous attend cet hiver.

Les stades et les lieux de la coupe du monde 2022

Les équipes qui participent à la Coupe du Monde 2022 disputeront les matchs dans huit stades différents uniquement, répartis sur 5 sites seulement. Bien que les règles de la FIFA exigent normalement à minima douze sites, une exception a été accordée au Qatar qui a dû faire construire un trop grand nombre d’infrastructures en un temps record, suscitant de vives critiques.

Les huit stades sont répartis ainsi :

– Le Stade Lusail, qui se situe à Lusail, une ville nouvelle au Qatar située sur la côte dans la partie nord de la subdivision de Umm Salal. Ce stade dispose de 80 000 places, et accueillera six matchs de groupe, un huitième de finale, un quart de finale, une demi-finale, ainsi que la finale.

– Le Stade al-Bayt qui se situe à al-Chaur, une ville côtière dans le nord du Qatar située à cinquante kilomètres au nord de Doha. Ce stade dispose de 60 000 places, et accueillera six matchs de groupe, un huitième de finale, un quart de finale, et une demi-finale.

– Le Stade Khalifa International qui se situe à al-Rayyan, qui est l’une des sept municipalités du Qatar. Ce stade dispose de 45 416 places, et accueillera six matchs de groupe, un huitième de finale, ainsi que le Match de troisième place. Il s’agit de l’arène la plus emblématique du pays.

– Le Stade Education City également situé à al-Rayyan. Ce stade dispose de 40 000 places, et accueillera six matchs de groupe, un huitième de finale, ainsi qu’un quart de finale. Son design rappelle celui d’un diamant taillé. Le stade est facile d’accès pour les supporters car il est situé à seulement sept kilomètres de Doha. L’infrastructure globale comporte des espaces verts, mais aussi un parcours de golf, ou encore un centre commercial futuriste.

– Le Stade Ahmad bin Ali situé lui aussi à al-Rayyan. Ce stade dispose de 40 000 places, et accueillera six matchs de groupe, ainsi qu’un huitième de finale.

– Le Stade al-Thumama situé à Doha, la capitale du Qatar. Ce stade dispose de 40 000 places, et accueillera six matchs de groupe, un huitième de finale et un quart de finale. Le design de ce stade s’inspire du kufi, couvre-chef traditionnel en tissu que portent les hommes arabes. Une ligne de métro dédiée a été construite pour faciliter l’accès à cette arène.

– Le Stade 974 également situé à Doha. Ce stade dispose de 40 000 places, et accueillera six matchs de groupe, ainsi qu’un huitième de finale.

– Le Stade al-Janoub situé à al-Wakra. Ce stade dispose de 40 000 places, et accueillera six matchs de groupe, ainsi qu’un huitième de finale. Les formes de ce Stade sont élégantes et inspirées des bateaux de pêche perlière. Il se situe à vingt kilomètre de la capitale Doha, et une ligne de métro a spécialement été construite pour que les supporters puissent s’y rendre facilement.

Le nombre d’habitants des villes de la coupe du monde

Le Qatar est un pays de la péninsule arabique de seulement 2,8 millions d’habitants, composé d’un désert aride, ainsi que d’un littoral mêlant plages et dunes au bord du golfe Persique. Les sites qui abritent la Coupe du Monde 2022 sont de petite taille, et rapprochés les uns aux autres. Se déplacer d’un stade à l’autre sera rapide et pratique durant l’évènement.

Al-Rayyan est la plus grande ville avec 589 000 habitants, et la capitale Doha se situe juste après au classement de la population, avec un peu plus de 587 000 habitants. La ville de Lusail City vient quant à elle tout juste d’être construite, en temps que ville nouvelle sa population est simplement estimée pour l’instant à 450 000 habitants. Enfin les villes de Al-Wakra et Al-Chaur sont les plus petites, et comptent respectivement 141 000 et 90 000 habitants.

Pourquoi la coupe du monde et ses stades sont-ils autant critiqués ?

De très nombreuses critiques et polémiques sont nées de la nomination du Qatar comme pays organisateur de la Coupe du Monde 2022.  En effet, le calendrier des matchs de la coupe du monde au Qatar est discutable car la plupart des infrastructures a été construite pour le championnat, et de nombreuses normes n’ont pas été respectées. Voici les différentes raisons ds polémiques sur la coupe du monde au Qatar :

– Des soupçons de corruption planent depuis longtemps sur la méthodologie de nomination des pays organisateurs. Le manque de transparence évident du vote des membres du Comité exécutif de la FIFA, ainsi que d’autres tentatives de corruption de la part du Nigéria ou encore de Tahiti montrent qu’à l’évidence, il est possible d’acheter son élection. Le Qatar nie bien évidemment en bloc ces allégations.

– L’exploitation des hommes dans le cadre de la construction des infrastructures a suscité de nombreux débats. Les conditions de travail extrêmes ont conduit à la mort de nombreux ouvriers, et l’exploitation de ces derniers avec des salaires très bas, voire inexistants. Le Qatar n’est par ailleurs pas connu pour respecter les droits de l’Homme d’une manière générale, avec un cadre légal interdisant l’homosexualité, limitant la liberté d’expression, ou encore rabaissant le droit des femmes. Nommer le Qatar ne fait donc absolument pas figure d’exemple pour le respect des droits de l’Homme.

– Les conditions climatiques extrêmes, qui ont obligé de décaler les dates de la Coupe du Monde durant l’hiver, les chaleurs estivales étant intenables (en moyenne 42 degrés l’été). Cependant, les températures étant élevées toute l’année au Qatar, il fera tout de même en moyenne 30 degrés durant l’hiver. Cela signifie que l’ensemble des infrastructures construites sont équipées de climatisation, ce qui est bien évidemment une catastrophe environnementale.

– Le manque de culture footballistique au Qatar, qui a conduit à une surprise générale quant à la nomination de ce pays en tant qu’organisateur de la Coupe du Monde 2022. Le Qatar n’a en effet jamais participé à une seule Coupe du Monde, et ne fait clairement pas partie des équipes favorites du Mondial.

Quel est le plus grande stade de la coupe du monde

C’est le Stade de Lusai qui est le plus grand stade de la Coupe du Monde 2022, avec 80 000 places disponibles pour les supporters. Ce stade étant le plus grand, c’est lui qui accueillera le plus de rencontres, y compris la finale.

Au total, six matchs de groupes y seront disputés, ainsi qu’un huitième de finale, un quart de finale, une demi-finale, et enfin la finale de la Coupe du Monde 2022. Le design de ce stade est inspiré de la vannerie traditionnelle.

C’est cependant le second plus grand stade, le stade Al-Bayt, qui accueillera la cérémonie d’ouverture de la Coupe du Monde au Qatar. Ce dernier peut accueillir environ 60 000 supporters. Le design de ce stade est très impressionnant et rappelle les tentes des Bédouins.

En plus du Stade, le complexe accueille notamment un hôpital et un centre commercial. Ce stade situé à soixante kilomètres de la Capitale Doha, sera cependant assez difficile d’accès pour les supporters, l’accès se faisant par taxi ou par bus.

Seuls deux stades existaient déjà au Qatar : le stade international Khalifa, ainsi que le stade al-Rayyan. Ce dernier permettra aux supporters de découvrir une des villes les plus traditionnelles du Qatar. Les six autres stades ont été construits pour accueillir la Coupe du Monde.

La nomination du Qatar en tant que pays organisateur de la Coupe du Monde 2022 fait donc polémique pour de nombreuses raison : qu’il s’agisse du niveau de leur équipe de football et de leur non présence aux précédentes Coupes du Monde, mais aussi et surtout des répercussions humaines, structurelles et environnementales liées à la création des infrastructures nécessaires pour accueillir un tel événement.

En plus d’être décalé à l’hiver 2022, la taille des infrastructures est beaucoup plus petite et limitée par rapport aux précédentes éditions. Cette édition de la Coupe du Monde s’apprête cependant à être hors-norme de par la modernité des stades et la création de nouvelles villes sur-mesure, ainsi que l’environnement quelque peu atypiques pour un tel événement.

Sidebar Image

150

BONUS

9.5/10

NOTE
Sidebar Image

150

BONUS

9.5/10

NOTE
Sidebar Image

150

BONUS

9.5/10

NOTE
Sidebar Image

200

BONUS

9.5/10

NOTE
Sidebar Image

100

BONUS

9.5/10

NOTE