Nagui poursuivit en justice, accusé d’avoir voler le concept de l’ancien présentateur Childéric Muller

  • 29, août 2020 à 20h47
  • Deborah Attias
Nagui poursuivit en justice, accusé d'avoir voler le concept de l’ancien présentateur Childéric Muller

En exclusivité, nos confrères de Mediapart reviennent sur le conflit épineux qui oppose Childéric Muller à Nagui. Qui va gagner ?

Pour Nagui, c’est l’enfer !

Le jeu du chat et de la souris

Depuis 2017, Childéric Muller se livre à une bataille acharnée contre Nagui et ses employeurs. La polémique vient d’une émission. Il y a presque vingt ans, au début des années 2000, elle fut produite par la société de ce dernier. Du reste, elle remporte un vif succès auprès des téléspectateurs. Dédiée au code de la route, le grand examen avait réussi à convaincre par son originalité. Pourtant, tout ne va pas se passer comme prévu, loin de là.

Dans son dernier numéro Mediapart révèle le montant des commandes passées à la société de Nagui, Air Productions. En tout, le contrat s’élève à 100 millions d’euros. Bien que revu à la baisse et dispatché sur trois ans, il faut y rajouter des émissions comme Tout le monde joue. Diffusé à hauteur de cinq fois par an et tarifié 500 000 euros par numéro, ce quiz interactif vous évoque quelque chose ? Vous avez un air de déjà-vu ? C’est normal, c’est là où le bât blesse. Childéric Muller accuse les parties de lui avoir délibérément usurpé son idée. Dans un premier temps, le gérant de Waï TV demande qu’un huissier aille saisir des documents au siège du groupe. Selon lui, des “manœuvres frauduleuses” seraient la cause de ses tous ses tourments. Son avocat rajoute même des plaintes pour “concurrence déloyale, parasitisme, rupture brutale des relations commerciales ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Nagui (@naguiiiiiii) le

Un cercle vicieux

Pour justifier cette action hors du commun, voici comment Childéric Muller justifie ses dires “France Télévisions a engagé des pourparlers avec Waï TV dans le seul but de lui soutirer le savoir-faire et les informations dont France Télévisions avait besoin afin de confier la production de l’émission à Nagui. Puis France Télévisions a rompu de manière brutale et injustifiée ces pourparlers, après avoir entretenu Waï TV dans l’illusion que cette production allait être confiée à Waï TV, et ceci afin de se garantir l’exclusivité du format d’émission” 

Or, la justice ne va pas lui donner raison. Après quelques années d’enquête, il s’avère qu’il n’y aucune preuve de l’engagement de la chaine envers Childérc Muller. De ce fait, la cour le condamne à verser 11 000 euros à cette dernière. En effet, ce montant correspond aux frais de justice dépensées par le groupe. Pourtant, loin d’être lassé, l’intéressé a la dent dure contre Nagui et ne compte pas en rester là. D’une part, il affirme avoir eu une promesse “orale” des dirigeants. Se réservant le droit de faire appel de cette décision judiciaire, on suit cette histoire de près. Pour l’heure, l’animateur-vedette de France 2 n’a pas souhaité réagir. Mais il est évident que l’affaire est loin d’être terminée. Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de la suite.