Inès “Koh Lanta” : encore traumatisée, agressée à l’hôpital par un homme au “profil de violeur” : la sécurité appelée

Inès

Inès nous l’a prouvé dans Koh Lanta : elle a du caractère. Cependant, quand elle aborde cette histoire, elle s’effrondre. On vous dit tout !

Inès en danger !

Une aventurière exceptionnelle

Pour les fans de Koh Lanta, Inès a tout pour être une grande aventurière. Courage, volonté, forces, elle a les capacités physiques et mentales pour rester dans toutes les mémoires. Évidemment, ses crises de colères avec Claude restent dans toutes les mémoires. Du reste, c’est sans doute ce mélange qui fait qu’elle est appréciée par autant de monde. Sa communauté de followers est toujours là pour prendre sa défense comme pour l’applaudir à chaque photographie. En somme, Footix sait à quel point elle a la recette pour se mettre en valeur sur les réseaux sociaux.

Pourtant, au fond d’elle, Inès a un passé qui la hante. Malgré son jeune âge, elle n’est pas encore prête de l’oublier. Pour la première fois, elle va le raconter à ses fans. Tout le monde est sous le choc. Comment a-t-elle fait pour retourner travailler après ça ? On vous dit tout ! Passionnée par son métier d’infirmière, elle ne va pas se doute une seconde à quel point la situation va déparer en une seconde. “Je travaillais de nuit donc je faisais 19h-7h, j’ai une aide-soignante avec moi, je vais travailler en binôme avec elle, et quand j’arrive l’interne m’arrête en me disant qu’il y a un patient particulier. Quand je vais rentrer dans la chambre, il faut que je sois absolument avec mon AS, il faut que je sois accompagnée”

Et là, c’est le drame

Curieuse, Inès va donc à la pêche aux infos. De fait, elle réalise que c’est pire que ce qu’elle imaginait. En elle-même elle sait que les dés sont pipés d’avance “Je me dis ‘ok je suis une meuf, je vais être toute seule avec un mec de 40 ans, assez shtock’, mon AS pareil elle est toute mimi, petite… Bref, on ne fait pas le poids.”  Malgré tout, c’est son travail. Forcée de se rendre dans la chambre de ce patient, elle va vivre un cauchemar.

La situation qu’Inès va décrire donne des frissons. Comment est-ce possible de travailler dans des conditions pareilles ?  “ll est allongé dans le lit et là en fait, il nous regarde, il enjambe la barrière du lit et il nous dit qu’il nous veut. Moi je commence à paniquer, je crie à mon AS de courir, on va de l’autre côté du service en soins intensifs et comme c’est les soins intensifs, les portes sont vitrées et c’est sécurisé donc il faut attendre que le service reçoive l’alerte et qu’il ouvre.” L’homme en question se s’arrête pas là puisqu’il débarque sans vêtement et son comportement empire de seconde en seconde “il pisse dans le couloir, il nous crie qu’il nous veut dans son lit, qu’il va nous prendre…”

Ouf, la sécurité intervient avant qu’il ne passe à l’action. Grâce à une piqûre, l’homme est rapidement mis hors d’état de nuire. Mais pour combien de temps ? Après avoir alerté la direction, Inès constate l’impuissance de cette dernière “On me confirme qu’il a vraiment le profil du v**leur, et que c’est dangereux d’avoir un patient comme ça parce qu’il peut même aller dans les chambres des patientes.”  Ce témoignage a glacé Footix ! Et vous, qu’en pensez-vous ?


Avatar

Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.