Delphine “L’amour est dans le pré”: la 1ère candidate lesbienne se confie et veut “casser les codes”

Delphine “L’amour est dans le pré”: la 1ère candidate lesbienne se confie et veut "casser les codes"
© M6

Plus tout au monde, Delphine souhaite que son expérience dans L’amour est dans le pré débouche sur une belle histoire. On vous dit tout !

Delphine, à la recherche du bonheur

Une drôle de dame

À peine la quinzième saison terminée que Karine Le Marchand confiait son rêve le plus cher à nos confrères. En effet, la marraine du mariage de Mathieu et d’Alexandre aurait tant que l’histoire se répète, mais avec deux femmes. Aussitôt dit, aussitôt exaucé. À croire que l’animatrice de L’amour est dans le pré avait déjà demandé à Cupidon d’intervenir en faveur de l’émission. En tout cas, pour cette seizième édition, il sait déjà qu’il a du pain sur la planche mais  l’objectif est tellement stimulant. Dans un précédent article, Footix vous dressait le portrait en quelques mots de Delphine. Ce lundi, cette dernière nous donnait un complément d’informations sur sa philosophie de vie et sur ses attentes quant à sa participation. Le mélange des deux vaut le détour…jugez plutôt !

Si Delphine a accepté de participer à L’amour est dans le pré, c’est parce qu’elle a besoin d’amour. Mais elle refuse de vivre une histoire éphémère. D’ailleurs, elle nous précise qu’elle a testé d’autres méthodes avant de s’inscrire chez M6. Malheureusement, elle n’a jamais trouvé de princesse qui accepte de faire un bout de chemin avec elle. Dépitée, cette discrète de nature déclare : “Les sites de rencontre, cela n’a jamais fonctionné avec moi. Je suis tombé sur des filles qui ne voulaient pas les mêmes choses.” Quant à son entourage, bien sûr qu’il la soutient dans sa démarche. Évidemment, il y a toujours quelques couacs mais elle semble plus déterminée que jamais à trouver la perle rare. Footix vous en dit davantage !

La sérénité avant tout !

Consciente d’avoir une personnalité atypique, voici comment Delphine se décrit. “Mon identité est multiple, complexe. Je suis une agricultrice, une motarde, j’ai aussi été une catholique pratiquante.” Et quand Karine Le Marchand lui demande ce que ça lui fait d’être la première lesbienne de L’amour est dans le pré en France, elle ne semble pas réaliser qu’elle peut rapidement devenir un phénomène de société. C’est pourquoi, elle tient à mettre les points sur les i avant que le buzz n’envahisse les réseaux sociaux “Le fait d’être homosexuelle, c’est une facette de ma personnalité, mais ce n’est pas uniquement ce qui me définit !” Voilà qui dit ! Footix sait à quoi s’en tenir !

Quant aux fauteurs de trouble, Delphine semble déterminée à les ignorer sans agressivité. Et ça commence sur le pas de sa porte car ses voisins n’en reviennent pas qu’elle souhaite faire sa vie avec une personne du même s*x*. Donc, au lieu de se fâcher, la candidate préfère en rigoler “Ils ont du mal il faut que tout soit rangé dans une case alors que a vie ce n’est pas ça”  En somme, après avoir passé les trente dernières années de son existence à accepter sa différence, elle souhaite nous livrer un “message de tolérance“! Quelle belle leçon d’humilité !

 


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.