Alimentation: Quand la vitamine D devient une alternative à la Covid-19, on vous dit tout!

Alimentation

Alors qu’on s’organise pour avoir des quantités suffisantes de vaccin, des médecins estiment qu’une alimentation à la vitamine D peut réduire les risques.

La vitamine D, une piste alimentation sérieuse contre la pandémie ?

Quid de cette nouvelle étonnante

En ce début d’année 2021, Footix pensait sortir dignement de l’épidémie de coronavirus. Or, l’arrivée des variants britanniques et africains déboussolent complètement les autorités sanitaires. À l’heure actuelle, personne ne sait si le vaccin sera efficace contre ces derniers. En France, on a encore du mal à avoir les doses nécessaires pour tout le monde. Pire, il faut parfois plusieurs jours pour obtenir un rendez-vous pour les cas les plus fragiles. Alors, lorsqu’une minorité d’experts scientifiques parlent d’une solution naturelle à privilégier dans son alimentation , la population retrouve un peu le sourire. Mais pour combien de temps ?

Publiée dans La revue du praticien, cette tribune estime qu’une vitamine peut devenir un précieux allié contre le développement des formes graves. Selon ce professeur en gériatrie à Angers, en consommer dans son alimentation est une bonne chose. D’ailleurs, en ce qui concerne les positifs qui ” ont une concentration plus élevée de vitamine D” les résultats sont encourageants puisqu’elles ont ” un meilleur pronostic, une meilleure évolution de la maladie, moins de formes sévères, moins de passages en réanimation et moins de décès” Il est évident que cela ne doit en rien nous priver du masque et de la bonne pratique des gestes barrières. Mais en attendant de se faire vacciner, peut-être une alternative à prendre en compte.

Qu’en pense le conseil Scientifique ?

Alors qu’un troisième confinement se dessine sans qu’on en connaisse ni la durée ni les règles, les hautes instances de santé mettent à mal cette tribune. Comme toujours, il faut des études supplémentaires pour appuyer cette thèse. Célèbre pour réduire les douleurs musculaires ou même protéger des accidents, la vitamine D doit nécessaire être incluse dans notre alimentation. Cependant, encore beaucoup trop tôt pour dire si elle sera une arme contre l’épidémie.

Qu’à cela ne tienne, à Angers, on est en train de mener une expérience très sérieuse à ce sujet. Vu qu’il n’existe pas de médicaments à ce jour, a hâte d’en connaitre les premiers résultats.  Chez Footix, on aborde régulièrement la thématique de l’alimentation. Après la liste des ingrédients les moins caloriques ou les detox, on suit de très près ce rebondissement sanitaire. En attendant, on continue d’appliquer les conseils recommandés par tous les experts scientifiques, à savoir le lavage des mains, le port du masque dans les lieux publics et la distanciation sociale avec les autres. Bon courage à tous !

 


Deborah Attias

Je suis passionnée par les mots, le métier de rédactrice Web s’est dévoilé comme incontournable il y a plus de 8 ans. Je n’hésite pas à partager mon avis sur tous les sujets notamment la politique, la télévision et les people.