Alimentation : quand la farine devient un poison, ces paquets contaminés ne doivent pas être consommés

  • 18, novembre 2020 à 15h56
  • Deborah Attias
Alimentation

Ingrédient majeur de l’alimentation, la farine connait des turbulences sanitaires. Du reste, les enseignes décident d’alerter le public.

Alimentation : que se passe-t-il ?

Où trouve-t-on de la farine ?

C’est sans doute la base de tout notre alimentation qui s’effondre. En effet, la farine se trouve un peu partout dans nos recettes. De plus, avec le confinement, la mode du fait-maison avait pris beaucoup d’ampleur. Nous sommes nombreux à avoir voulu réaliser des pâtisseries, pizza ou encore pain. Quelques grands chefs comme Cyril Lignac nous ont d’ailleurs ouvert les portes de leur univers. Grâce à eux, l’épreuve de la pandémie a été plus facile à accepter. Lorsqu’ils découvrent un problème à l’intérieur d’une farine, les associations de consommateur décident de nous mettre en garde !

En fait, ce n’est pas tant la farine qui est concernée mais sa composition. Du reste, les coulisses de la fabrication de celle produite par la maison Merkal suscite la polémique. Même est issue de l’agriculture biologique, celle à base de céréales contient un taux d’oxyde d’éthylène nuisible. Pire, si on la consomme régulièrement dans notre alimentation, on risque fort des problèmes de santé importants. Alors, au lieu de prendre le risque de sa propagation dans les foyers, les supermarchés réagissent. Pour leur réputation, ils estiment qu’il s’agit de leur devoir de nous annoncer la terrible nouvelle.

Comment faire ?

Tout d’abord, vous devez contrôler vos stocks de farine. On se souvient comment elle était difficile à se procurer pendant le printemps 2020. Aussi, un code barre (3329486511051) est mis à votre disposition pour que le contrôle ne soit pas trop fastidieux.  Vendu uniquement par lot de cinq paquets, il est primordial de les rapporter au magasin et de ne pas les jeter. Ceci pour éviter que quelqu’un les trouve et les consomme malgré l’interdiction.

Pourtant, malgré ce rappel, d’autres soucis risquent de venir nous gâcher la vie. En effet, de nombreuses marques ont reconnu avoir recours à l’apport de grains de sésame contaminés dans leurs recettes. C’est pourquoi, minute après minute, nous apprenons que nombre de nos produits alimentation préférés disparaissent des rayons.

Au niveau des friandises pour les petits et les grands, les gâteaux de la marque Bonne Maman ainsi que des galettes de la marque St Michel sont en tête de liste. D’ailleurs, vérifiez bien vos biscuits et céréales pour le petit déjeuner. Quant au goûter, il vous faudra oublier les tablettes de chocolat noir au sésame de Lindt. Enfin, au rayon alimentation bio, les traditionnelles galettes de riz et de maïs ainsi que certains pots de houmous sont à fuir. Voilà, vous savez tout ! C’est à vous de jouer maintenant.