Covid-19 : Vers une troisième vague de pandémie ? Qu’en est-il ?

Vacances scolaires Covid-19 : prolongées, décalées, annulées… Où est la vérité?
© CHRISTOPHE PETIT TESSON / GETTY IMAGES

Il y a quelques jours, Emmanuel Macron nous rappelait que “ la maladie ne prenait pas de vacances ”. L’avertissement était principalement à destination des vacanciers mais aussi pour ceux qui sont restés chez eux. Et pour cause, un relâchement des mesures de protection pourrait causer une nouvelle flambée de la maladie covid-19. Une situation qui semblerait se confirmer si l’on en croit les dernières statistiques. De quoi alerter les français mais surtout les autorités qui ne cessent d’établir de nouvelles stratégies pour réduire la propagation de la maladie.

Pour l’heure, les déplacements sont pleinement autorisés dans les régions françaises. Ils doivent seulement se faire à l’heure des couvre-feu et dans le respect des autres mesures imposées. Mais il se peut que la situation se détériore dans les semaines à venir. C’est d’ailleurs à cet effet qu’Emmanuel Macron a décidé d’attendre 8 à 10 jours avant de prendre de nouvelles dispositions. Doit-on craindre une nouvelle vague d’épidémie ? Quelles sont les nouvelles mesures qui pourraient s’appliquer ? Footix fait le point sur les derniers chiffres en relation avec le covid-19 pour vous tenir informer !

Un nombre de malade qui fluctue

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Olivier Véran (@olivierveran)

Il y a quelques semaines encore, l’Etat mettait en avant les risques des vacances scolaires de février. L’enjeu de cette période est de taille puisqu’elle va déterminer si la maladie est maîtrisée ou non. C’est donc à cet effet que les autorités conseillent aux français de faire très attention. D’autant plus que l’équilibre trouvé jusqu’à présent dans la gestion du covid-19 est encore très fragile. Cela se confirme d’ailleurs par les fluctuations du nombre de malade recensé. Les dernières semaines ont été assez calmes. C’est d’ailleurs pour cette raison que les autorités ont accepté les départs en vacances en montagne. Mais au bout de quelques jours, la situation pourrait avoir bien changé.

La tendance des trois derniers jours n’est plus bonne, plus bonne du tout ” avaient déclaré Gabriel Attal et Olivier Véran. Un constat qui devrait mener à de nouvelles mesures de protection dans les jours à venir. Et cela se comprend parfaitement puisque l’objectif actuel est de contenir la maladie autant que possible. Pour l’heure, certaines écoles sont fermées à cause d’une hausse des contaminations en milieu scolaires. Une situation qui nécessite un autre point de la part des autorités locales. De son côté, Gabriel Attal ajoute que “ les chiffres remontent un peu ”.

Les Alpes-Maritimes en très mauvaises postures

La hausse du nombre de malades du covid-19 concerne la France entière. Néanmoins, Les Alpes-Maritimes fait partie des régions à risque et que les autorités prennent le temps d’étudier avec minutie. Le taux d’incidence sur place est très élevé depuis les trois derniers jours. En effet, ce sont près de 700 cas sur les 1000 000 habitants qui sont déclarés jusque-là. De quoi pousser les autorités à établir de nouvelles mesures depuis le 22 janvier dernier. La situation est telle que les français qui se trouvent dans cette région doivent prendre de nouvelles dispositions.

On sait notamment que c’est un confinement partiel qui a été déclaré pour ces derniers. Les vacanciers devront donc rester chez eux tout le week-end. A cela s’ajoute le couvre-feu qui est toujours en vigueur sur la totalité du territoire français. Il en est de même pour les gestes barrières qui sont toujours obligatoires pour éviter une nouvelle propagation du covid-19. D’autres régions telles que Dunkerque ou Moselle sont également concernées par cette situation. Une évolution inquiétante et que l’on ne saurait négliger pour assurer la gestion de la crise sanitaire.

 

Covid-19 : Quid des variantes ?

Outre la hausse des cas recensés, il y a un autre point qu’Emmanuel Macron se doit de prendre en compte pour les prochaines semaines. En effet, les variantes du Covid-19 ont commencé à faire leur apparition sur le territoire Français il y a quelque temps. Une situation qui pourrait rapidement détériorer la stabilité acquise jusque-là. Selon les dernières informations reçues, Dunkerque est la région la plus touchée pour le moment. Cette dernière étant aux portes des frontières anglaises, il est normal que le taux de contamination au coronavirus sur place soit à 72% des variantes. Une situation qui s’est étendue aux Alpes-Maritimes depuis les trois derniers jours, toujours selon Olivier Véran.

La variante sud-africaine du codiv-19 est moins contagieuse. Elle est toutefois recensée dans 50% des cas confirmés en Moselle. De quoi inquiéter les autorités quant à une éventuelle poussée de la situation. Ces derniers prévoient de prendre de nouvelles mesures justement dans le but de réduire les risques d’une éventuelle contamination à grande échelle à nouveau.


Avatar

Tony Drouhin

Tony Drouhin - Rédacteur web passionné par la culture et par l’actualité. Je me fais un devoir de tenir mes lecteurs informés sur les dernières news.