Louis Nicollin, le président du Montpellier Hérault, qui fêtait ce jeudi ses 74 ans, a fait un arrêt cardiaque alors qu’il se trouvait dans un restaurant à Garons. Transporté en urgence par les pompiers à l’hôpital Carémeau de Nîmes, il est décédé vers 18 h.

Louis Nicollin est décédé à l’âge de 74 ans

Âgé de 74 ans, « Loulou » était un personnage du football français. Il avait créé en 1974 le club de Montpellier La Paillade, devenu Montpellier Hérault Sport Club, et qu’il avait conduit du niveau amateur jusqu’au titre de champion de France en 2012, en passant par une Coupe de France en 1990.

Connu pour ses sorties médiatiques fracassantes et son goût pour la bonne chère, grand ami de Michel Platini, il avait également été l’accompagnateur de l’équipe de France pendant des années en tant que représentant de la Ligue de football professionnel (LFP).

Connu pour ses sorties médiatiques fracassantes et son goût pour la bonne chère, il a également été l’accompagnateur de l’équipe de France pendant des années en tant que représentant de la Ligue de football professionnel (LFP). Collectionneur invétéré de maillots de football, il en avait pas moins de 4 000 dans son fameux mas Saint-Gabriel, en Camargue.

Depuis l’annonce de sa mort, le monde du football lui rend un hommage unanime. Dans un communiqué, Michel Platini a exprimé sa tristesse : « Louis était mon ami le plus proche dans le football depuis trente ans. La simplicité de Louis était sa noblesse. J’aimais tout chez cet homme exceptionnel. Je l’aimais tout simplement comme on aime un frère. Une partie de moi-même vient de disparaître. »

Louis Nicollin était également le président du groupe Nicollin, spécialisé dans le nettoyage et le ramassage et le retraitement des déchets ménagers et industriels.

Le Groupe Nicollin, un empire né dans le Rhône

Fondé en 1945 à Saint-Fons dans le département du Rhône par Marcel Nicollin à partir d’un petit commerce de négoce de charbon, le Groupe Nicollin s’est rapidement lancé dans les activités de propreté et collecte des ordures ménagères des villes de la région Rhône-Alpes. Dès le milieu des années 1950, le Groupe Nicollin connait un essor en dehors de sa région d’origine à travers l’obtention de marchés publics dans les villes de Limoges, Reims puis Marseille au début des années 1960.

Marcel Nicollin continue à développer le groupe avec l’aide de son fils Louis, et implante l’entreprise à Montpellier en 1967. Louis prendra la tête de la société à la suite du décès de Marcel Nicollin en 1977. Sous son impulsion, le Groupe Nicollin prend une envergure nationale en maillant progressivement une grande partie du territoire.

À travers la création du site de traitement de Saint Romain en Gal (Rhône) au début des années 1970, le Groupe Nicollin se positionne sur l’ensemble de la chaîne de traitement de déchets, avec l’installation de plusieurs centres de tri dont celui de Montpellier en 1995.

PARTAGER